Archives Martellus
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Archives Martellus

Forum lié au Martellus, Syndicat de T.E.M. la firme.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Le Trésor des Anciens du BOSS syndical

Aller en bas 
AuteurMessage
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Empty
MessageSujet: Le Trésor des Anciens du BOSS syndical   Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Icon_minitimeLun 26 Avr - 0:37

Le trésor des Anciens du BOSS syndical du Collectif

Depuis l’aube de l’humanité les luttes de pouvoir ont régit le monde. De viles trahisons en meurtriers affrontements, le monde se façonna peu à peu laissant derrière lui d’innombrables victimes anonymes. Ces guerres, à la fois toutes similaires et totalement différentes ; œuvres de l’esprit de personnes assoiffées de pouvoir, ont elles permit de rendre ce monde meilleur ?

Cette question fut posée il y a de cela plusieurs siècles déjà. A cette époque, où les cultes naissaient de tous horizons, un groupuscule se constitua aussi spontanément que rapidement. Animés par une même volonté de fuir les guerres d’intérêts qu’elles soient religieuses, idéologiques, expansionnistes, économiques voire sans motifs !
Tous avaient soufferts de conflits stupides et irréfléchis, que ce soit physiquement ou au plus profond de leur âme. Leur seul but était de retrouver la paix intérieure qui leur avait été volée.
Cette innocence que l’on arrache aux enfants dès leur plus jeune âge.
Quelle ne fut pas leur déception lorsqu’ils se rendirent finalement à l’évidence qu’ils ne parviendraient pas à recoller les morceaux. Leurs réunions devinrent seulement des soutiens moraux et les nouveaux arrivants de plus en plus rares préférèrent se reposer sur les nombreux préceptes religieux que le monde avait à offrir.
Le christianisme, à son apogée colonisatrice et dogmatique, s’arrangea pour faire disparaître tout écrit hérétique de ces terres. Certains des nôtres périrent brûlés vifs, livrés en pâture aux miséreux en mal de bouc émissaire à leurs propres malheurs !
Quelques années plus tard on n'entendait plus parler de ces femmes et de ces hommes dont la fuite du temps avait rendu muet les appels au secours.
Seulement, quelques écrits survécurent au temps et à la censure…
Ainsi était donc l’humain ? Immuablement figé dans son entêtement à s’autodétruire ?
On raconte qu’un long périple programmé de génération en générations permit aux derniers survivants de notre antique caste de parcourir le monde à la rencontre de leur destinée. Accumulant le Savoir, distillant le sien mais toujours investis d’une mission telle un pacte scellé dans la conscience de leurs antiques aïeuls.


Le réveil sonnait. Il est 2h27, l’heure pour certaines personnes de passer à l’action. Dans un silence pesant, chacun remplissait sa tâche avec rigueur.
2h42, un camion démarrait phares éteints. 5 individus tous de noir vêtus prirent place à l’arrière du véhicule. Rare sont les personnes qui croisèrent leur chemin.
Quelques minutes plus tard le bâtiment était enfin en vue. C’était un immeuble d’une cinquantaine d’étages, avec des vitres teintées. Bien que d’apparence très commun, il n’en cachait pas moins de bien grands mystères… Il appartenait à un consortium tout puissant capable d’influencer les décisions gouvernementales. Leur but : argent et pouvoir, même si pour cela l’humanité et la survie de la planète devaient passer en second plan …
Des recherches sur le génome humain accumulant les morts de pauvres hommes et femmes livrés à la rue, appâtés par quelques billets en échange d’une « modeste » contribution…
Un cercle de gouvernements pourris où profit rimait avec atteinte des droits de l’Homme…

Un macabre mélange que certaines personnes ont décidé de détruire.

Les charges furent rapidement placées sur les fondations de l’imposante montagne de verre et de béton. Le camion démarra son moteur à nouveau.
Quelques minutes plus tard des dizaines de personnes réveillées par une même détonation s’attroupèrent au chevet des ruines encore fumantes. La peur se lisait sur leur visage.
Même si le but était de rendre leur vie plus saine, nos actions radicales laissaient toujours planer dans nos pensées la crainte de nuire à d’innocentes personnes.

Quoiqu’il en soit l’ombrage qu’apportait ce bâtiment venait de disparaître…


« Un immeuble de cosmétiques vient de s’effondrer dans la ville suite à une explosion de gaz »

Cette même version se retrouvait dans tous les médias sans exception. Le gouvernement en place eu tôt fait de dissimuler les dernières preuves restantes d’un quelconque attentat.
Il était temps pour le Collectif de changer de ville. Les autorités en place le recherchaient activement.

C’est ainsi que de nombreux assassinats furent commis, moyens de transports dynamités, bâtiments écroulés mais surtout un espoir retrouvé ; mais d’autres têtes devaient tomber.

L'heure était venue de passer à la vitesse supérieure et s’attaquer aux éminences grises de ce consortium. L’Hydre allait se voir amputée de ses têtes pensantes les unes après les autres

Le Collectif n’avait plus l’intention de se cacher mais de se montrer au grand jour, révéler au monde la vérité sur son extinction imminente.


Désormais, la vérité peut éclater ici ; ailleurs !

Toi qui vivais un calvaire sur Terre et qui pensais que Mars serais la Terre Promise,

Toi qui as constaté que le sort qui t’attendait ici étais bien pire.

Toi qui a une revanche à prendre sur le système je t’invite à t’approcher que je puisse te conter mon histoire, notre histoire, ce qu’ont enduré les membres du Collectif depuis trop longtemps.

Notre groupe existe depuis des temps immémoriaux, à l’origine ce n’était qu’un groupe d’amis refusant dès leur plus jeune âge, les règles et normes instaurées par les gouvernements et les organisations.

Depuis l’aube de l’humanité les luttes de pouvoir ont régit le monde. De viles trahisons en meurtriers affrontements, le monde se façonna peu à peu laissant derrière lui d’innombrables victimes anonymes. Ces guerres, à la fois toutes similaires et totalement différentes ; œuvres de l’esprit de personnes assoiffées de pouvoir, ont elles permit de rendre ce monde meilleur ?

D’un groupe d’amis, cette association a vu naitre en son sein une pensée révolutionnaire qui ne laissait personne indifférent.

De cette pensée en a découlé un groupe terroriste extrêmement violent.

Le but n’était pas de détruire pour détruire mais bel et bien pour reconstruire en harmonie avec nos convictions et le bien de l’écosystème. Mais pour cela il fallait agir aux dépends de nos vies.

J’ai été pour ma part enrôlé tellement jeune que je ne pourrais te dire quand cela a débuté pour moi. Je ne me rappelle que des larmes et du sang versé par bon nombre de dictateurs.

Et pour quoi ? De l’argent ? Du pouvoir ? Certainement les deux.

Je fis donc des actes horribles que je passerais sous silence. Mais cela dura très peu de temps.

En effet les gouvernements ont passé un accord entre eux dans le seul but de nous exterminer… jusqu’au dernier !

Nous sommes devenus La Menace, les médias étant corrompus la tâche fut aisée.

Un conflit s'en suivi provoquant de nombreuses victimes au sein de la ville où nous nous étions réfugiés, les pavillons individuels devinrent nos taudis.

Traqués et abattus comme de vulgaires animaux, nous n'avions pas les forces suffisantes pour résister.

L'exil vers mars fut notre salut.

Le voyage fut long, la navette qui nous transportait n’était plus de première jeunesse.

Nous avons donc pris le temps de réfléchir sur nos actions durant le trajet.

L'arrivée fut rude. Les anciens terraformeurs ne laissaient que peu de place pour de nouveaux groupes. Malgré tout, nous avons pu établir des liens puissants avec un syndicat fort. Celui-ci nous a aidé et soutenu.
Pourtant notre vision des choses n'était pas exactement la même que la sienne.
Au départ perçu comme un bras de la tentacule, nous avons pris nos marques. Nos membres se sont affirmés. Notre pensée initiale a repris le pas.
Nous avons pu remettre nos idées en avant. Notre envie de révolution sanglante et dure n'a pourtant durée qu'un temps.
Nous voulons comprendre, savoir et observer.

La puissance de feu n'est rien face à la connaissance !

Nous avons cherché ! Nous avons trouvé nombre de réponses.

Lors de ses recherches, nous avons chercher dans des bibliothèques, dans des livres, dans des écrits, dans des récits,...
Mais nous ne nous sommes pas restreints à être assis. Nous avons fouillé le sol. Nos pelles à verrins nous ont permis de retourner le sol prêt de nos bunkers. Nous avons chercher à savoir ce qui se passait sous nos pieds. Nous avons trouvé des indices, des détails et... un objet !
Un objet unique !
Nous savons à quoi il sert. Nous savons comment le faire fonctionner.
Nous ne savons pas d'où il vient. Nous ne savons pas qui l'a construit.
Nous savons ce que nous en faisons. Nous l'avons caché...

L'Alambic...

Une machine capable de créer un elixir.
Désormais nous savions...
Notre avenir était écrit. Nous serions parallèle. Parallèle à la Firme, aux B.O.S.S., à toute organisation. Nous allons produire l'Élixir. Les conducteurs de Betrayal seront obligés de passer par nous. Nous pourrons même arrêter des terraformeurs puissants sans crainte.
L'Alambic, machine de métal et de verre, machine invisible aux yeux de nombre de terraformeurs, machine mythique, machine enviée, machine aux effets inconnus, machine dangereuse, machine du Collectif.

Notre devoir est désormais de la garder, de la protéger, de la faire fonctionner au mieux !

Pour autant, l'Alambic n'est que la partie visible du Collectif.
Les guerres, les trahisons, les coups de semonce et de poignard ont forgés nos caractères, nos vies, nos destins.
Depuis des temps immémoriaux, nous assumons.
Depuis des temps immémoriaux, nous nous battons.
Depuis des temps immémoriaux, nous franchissons les difficultés et les montagnes.

Collectif ! Un mot, des centaines de corps derrière, des hommes et des femmes en face de toi, prêt à tout pour aider leurs compagnons, prêt à tout pour détruire ceux qui leur barre le chemin.

Nos ancêtres ont brillé parmi les plus grands, sur Terre. Nos ancêtres nous ont montrés le chemin. Nous nous devons de continuer l'aventure, ici, sur Mars !

_________________
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical 126420
Revenir en haut Aller en bas
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Empty
MessageSujet: Re: Le Trésor des Anciens du BOSS syndical   Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Icon_minitimeSam 22 Mai - 14:16

Laregia


« Bonsoir à toutes et tous,

Avant de commencer je tenais à remercier les terra qui sont ici, présent ce soir,
Je ne pouvais vous parler de LAREGIA sans m’attarder sur quelques faits importants de ma vie…

J’étais encore chez légionnaire lorsque LAREGIA fut créée à la demande de PANDHORA, le troisième et dernier syndicat créé sous le sénat. Quand à la raison de l’apparition de ce syndicat, elles sont restées bien trouble, les seules indications en ma possession étaient quelques vieux bouquins d’histoires…
C’est seulement plusieurs mois plu tard que PANDHORA regagna LAREGIA en qualité de boss, à l’époque, j’étais boss de LAWNERS, la connaissant bien, j’ai trouvé étrange qu’elle reprenne du service à la tête d’un syndicat, elle qui avait juré ne plus jamais approcher ce poste…
Mais pourtant, quelque chose avait changé en elle, ce nouveau départ, ce n’était pas pour elle qu’elle le faisait, elle semblait investie d’une mission, d’un devoir,
Ces choses étranges et floues dans son attitude, m’apparus bien plus limpide par la suite. »
DJABA s’arrête quelques instants pour réajuster la hauteur du micro
« De conversations en conversations, PANDHORA a commencé à me parler du livre de LEONUS, des histoires qu’il détient, certaines légendes sur d’anciens cultes et des secrets qu’il renferme, mais plus encore, le livre gardait précieusement, les pensées d’un homme d’une autre époque, une époque qui pourtant semblait pareil en tout point à la nôtre, mais pourtant tellement plus évoluée en matière de gestions, comme s’il avaient passer l’ère des clans syndicaux… alors que nous, nous y baignons en plein dedans…
Comment cette colonie pourtant enter rieur à la nôtre avait elle opté pour ce genre de régime, et surtout pourquoi ?,
Par nécessité ?
Pour se défendre ?
À l’époque j’étais bien loin de me douter que Toutes ces questions allaient trouvé réponses et bien plus encore, »
Djaba reprit lentement son souffle avant de continuer
«C’était un soir de juin, je rentrais au bunker après une soirée plutôt mouvementée au bar du forage, le seuil à peine franchit que déjà la lumière clignotante du voxpack attira mon attention,
C’est en sortant le livre du sas que j’avais compris que ces longues discutions étaient en fait une sorte de rite initiatique et la présence de ce livre ici, dans mon bunker, laissait pensé que j’avais réussi le « test ».

https://2img.net/r/ihimizer/img263/3291/1couverture.jpg

J’ai feuilleté ce livre et tenter de m’imprégner un maximum de ces connaissances, et cela toutes la nuit jusqu’au petit matin, c’est là qu’un homme de l’ordre est venu le récupérer, je n’ai eue pour seul au revoir qu’un « le lion est notre emblème »,

je n’ai plus jamais revu cet homme par la suite, mais son ceinturon du vieux lion artisanal restera à jamais marqué dans ma mémoire, jamais je n’en avais vu de semblable…

d'ailleurs en parlant de ceinturon, il me revient en tête une phrase :
« Une sorte de mémoire transmise entre certains Terraformers mais pas tous »,
Au sein de l’ordre, ces quelques mots prenaient tout leur sens, j’ai été choisi, comme d’autres avant moi et votre tour viendra aussi… »

à l’annonce de cette phrase, des chuchotement de part et d’autre de la salle se firent entendre,

« Mais bon, là je m’éloigne un peu du sujet, donc, je reprends…
Lorsque l’occasion de succéder à FEEDBACK à la tête de LAREGIA est venue, il ne m’a pas fallu longtemps pour accepter, et pour cause,
je suis aujourd’hui le gardien de l’antre, le premier syndicat a avoir abrité le livre de LEONUS, un lieu riche d’histoire, et même si par le passé, nos actions ont été incomprises, voir même critiquées, sachez qu’elles n’ont jamais eus d’autres but que de protéger le peu d’humanité qu’il reste sur ce caillou… LEONUS avait un rêve, et ce rêve est le nôtre aujourd’hui…
LAREGIA est bien plus qu’un syndicat, c’est une véritable institution qui repose sur de vrai valeur, celle établie par les anciens codes… et il est très difficile d’y entrer, car c’est LAREGIA qui choisi ses membres et non l’inverse…
Avez-vous déjà aperçu un quelconque fascicule de recrutement de notre syndicat ? bien sur que non, pour la simple et bonne raison que nous ne sommes même pas inscris dans l’auditorium syndicale de la firme, c’est ça en moins qu’elle n’aura pas,
Hum, hum
Mais bon vous expliquer le pourquoi de notre aversion pour la firme, serait à mon avis, abuser de votre temps…
Merci de m’avoir écouté. »
D’une démarche quasi militaire, DJABA fit trois pas en arrière suivi d’un quart de tour sur la droite pour reprendre ces même escaliers qui l’ont conduit sur cette estrade, à peine avait il regagné sa place, que les premiers applaudissements se firent t’entendre.

_________________
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical 126420
Revenir en haut Aller en bas
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Empty
MessageSujet: Re: Le Trésor des Anciens du BOSS syndical   Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Icon_minitimeSam 22 Mai - 14:16

Garde Noire


Il y a longtemps, un grand guerrier terrien est venu sur Mars. Il a fondé un syndicat d'anciens taulard, pour leur permettre de se réhabiliter, ensemble...
Son courage, sa sagesse, sa science des combats ont fait du S.T.A.R. un syndicat craint et respecté. Mais Mars est hostile, et les colons présent avant nous n'étaient pas prêt
à nous laisser leur planète. Les B.O.S.S. ont donc décidé de nous envoyer leur créature la plus féroce. Grave Digger fonçait sur nous, nos concessions.
Le S.T.A.R. décida alors que la survie des colons était plus importante que la survie d'un syndicat. Il fusionna alors avec le Mars&Crêve, pour devenir le premier syndicat Martien, et une force de frappe
assez puissante que pour faire vaciller le monstre.
Après des jours de lutte acharnée, elle finit par tomber. Mais elle n'était pas morte...

Alors que les deux premiers syndicats martiens se battaient pour savoir lequel des deux méritait le plus de récompense, la bête se releva.

Wrandrall prit alors une décision qui allait changer la face de Mars. Il quitta le M&C pour fonder La Garde Noire. Son but était simple : rallier tous les colons en une même cause.
Ceux qui ne seraient pas capable de rester uni ne seraient pas digne de Mars.
Sa première tâche ne fut pas la plus simple. Puisque les plus grands syndicats se battaient entre eux, il fallait qu'ils se battent ensemble contre un ennemi commun.

Alors que le Fossoyeur se dirigeait vers le M&C avec une bombe sur le dos, les T.E.M. et le M&C envoyèrent leur meilleur mécano pour tenter de la désamorcer. Wrandrall sut alors ce qu'il fallait faire :
Gener les mécano... Soit les deux syndicats se réunissaient enfin pour empecher La Garde Noire de blesser les démineurs, soit les deux syndicats continuaient leur lutte imbécile, et le M&C explosait.

C'est ainsi dans cette douleur que La Garde Noire est née.

Après cette première épreuve, Wrandrall se mit à écouter un peu un adepte, qui avait les Anciens avec Lui. Leurs tâches étaient commune... Avoir une Mars Propre, belle, vivante, avec des colons dignes.

Les B.O.S.S. ont rapidement reconnu la détermination et le sérieux de ces hommes qui ne reculaient pas devant l'adversité, et en ont fait leur alliés.

La Garde noire est un syndicat né dans la guerre, et pour faire de Mars un monde heureux.
La Garde noire est un syndicat allié des B.O.S.S. et profondément pro-Humain.
La Garde Noire ne recule pas devant l'adversité, ne recule pas devant les paradoxes.

_________________
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical 126420
Revenir en haut Aller en bas
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Empty
MessageSujet: Re: Le Trésor des Anciens du BOSS syndical   Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Icon_minitimeSam 22 Mai - 14:17

Le Prieuré


Carnet de route : Etzalculizti , Jour de la Fleur .

Comme chaque matin, je m’affairais au rangement de la bibliothèque Syndicale, lorsqu’un livre attira mon attention : un ouvrage que je n’avais bizarrement jamais remarqué. Sur la tranche on pouvait lire "Le Prieuré". A ma grande surprise, toutes les pages du livre semblaient être blanches. Je le plaçais délicatement dans une de mes poches pour l'étudier le soir venu.

La météo était glaciale lorsque je repris l'étude de l'étrange livre. Dés la première page quelque chose attira mon regard : une minuscule tâche grossissait à vue d’œil jusqu'à former un trait, puis une lettre et enfin des mots. Le livre me parlait :

« Vous qui ouvrez ce livre, je vais vous raconter l’origine du lieu dans lequel vous vivez. »


Le trait semblait hésiter puis poursuivit son récit ...

« Au début il y avait trois fondateurs Anabelle, Jarkan et moi. Mais je disparus bien vite, tombé définitivement dans l’oubli. Je suis une ombre qui rôde dans les couloirs, dont l’épreuve perpétuelle est de remplir les pages blanches de ce maudit carneT. »

Le trait se durcit brutalement en dessinant la dernière lettre et le point devint l'impact rageur d'une mine de crayon sur la feuille. Surpris, j'ai lâché le livre sur le sol. Mais, la curiosité l’emportant, je l'ai ramassé et repris la lecture, non sans crainte.

« Hummm. Pardon. Je reprends… Anabelle et Jarkan priaient déjà les Grands Anciens respectivement à MarsIndustry et Darkan lorsqu’ils m’ont contacté pour créer Le Prieuré. Les débuts furent laborieux mais oh combien motivants. La petite chapelle comme Jarkan aime l’appeler ne fut pas épargnée par les épreuves… Tout commença par mon exclusion du Conseil et ma disparition dès le début de l’aventure puis vint l’échec du premier pacte métal avec Darkan privé de son Boss et pillée par un certain Antiriep alors à Arés. Il y eut des blessés et des exilés que Le Prieuré recueillit dans ses murs. Certains sont encore présents sont à vos côtés comme Gazoufly, Sirsith ou encore Bphil. »


La page se tourna et l'hypnotique ballet des lettres repris sur la suivante.

« Que de souvenirs ! Difficile de tout mettre dans ce petit livre tout rabougris ! Il y a eu beaucoup de personnes qui ont été appréciées lors de leur passage au Prieuré ou lors de leur initiation religieuse. Je citerai Anto, 269, Zénith ou encore Yrael mais je pense que c’est MaelochXZ qui fut la personnalité la plus charismatique. Son départ fut une déchirure même si certains n’ont pas osé le dire à ce moment là. »

Le trait changea quelques instants pour tracer un petit dessin. A peine ai-je eu le temps de reconnaître un tombeau orné d'une clé à molette que récit reprenait son cours…

« La mort d’Anabelle fut une tragédie. Lente mort où l’abandon de soi se dévoilait jour après jour sur son visage d’une jeune adepte au trait d’une vieille madone. Elle n’avait peur de rien et l’on ne comptait plus ces coups de clef à molette sur les jeunes novices. Ses restes reposent maintenant dans la crypte du Prieuré près de son outil fétiche. »

Le souffle d’une page que l’on tourne me caressa le visage.

« Le soir de La Révélation fut sans nulle doute le moment le plus important. Cette étrange bibliothèque où les étagères se perdaient dans une perspective infinie. Ce voyage irréel vers le temple relique. Cette prise de conscience de la voie du Prieuré : Devenir les Gardiens du Temple Relique. Le protéger contre ceux qui tenteraient de le détruire ou de l’affaiblir. »


Le trait marqua une pause… puis continue

« Il y a d’ailleurs un livre dans la bibliothèque publique du Prieuré retraçant cette épreuve. »

Le dessin d’un marteau sur un bouclier noir se dessina alors.

« Le pacte avec Martellus est un engagement très important pour le Prieuré. Deux entités religieuses s’unissant pour porter et transmettre la voix des Grands Anciens, pour que la religion ne soit pas salie mais respectée. Les frères Goen et Dédosien ont été de grands acteurs de la réussite de notre pacte.»


Bien plus bas sur la page, de nouvelles lettres se dévoilèrent.

« Nous voilà maintenant au temps présent où chaque lettre s'écrit au quotidien... Le futur ne nous appartient pas vraiment.
D'autres épreuves suivront et je serai là, témoin de tous les instants, prêt à coucher sur ce carnet trop petit l'histoire du Prieuré... Allons Bababybel il est maintenant l'heure de fermer les yeux... et de te réveiller. Tu dois partir au temple.»


A la lecture de ces phases je m’éveillais en sursaut. J'ai du mal encore à savoir si c'était un rêve ou la réalité. Jarkan m'a depuis confirmé que cette histoire est réelle mais il a toujours refusé de me dévoiler le nom de ce " fondateur maudit ".

_________________
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical 126420
Revenir en haut Aller en bas
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Empty
MessageSujet: Re: Le Trésor des Anciens du BOSS syndical   Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Icon_minitimeSam 22 Mai - 14:18

Nomades

*Stilgar entra dans le bar silencieusement, mais elle ne respecta pas ces habitudes. Tout d'abord vous remarquez que pour une fois, elle a retiré la totalité de son scaphandre, ensuite elle revêt un taguelmoust d'un bleu turquoise profond et va s'installer à une table prêt du bar. *

« Il y a peu je me suis penchée sur mon propre passé en vous promettant la suite que les Jeux Olympiques Martiens me donné l'occasion de vous narrer.

C'est donc en temps qu'Amenokal que je suis là ce soir et que j'ai dépoussiéré mon bel habit de cérémonie. Car même si j'occupe cette place au sein de la tribu nomade depuis déjà de nombreux cycles, cela n'est qu'un titre et au quotidien rien ne me différencie de mes frères et sœurs nomades.

C'est déjà un point important si vous voulez mieux nous comprendre, il n'y a pas de hiérarchie spécifique chez nous. Nous travaillons pour le bien de la tribu en remplissant des tâches plus ou moins ingrates, mais nous savons tous faire le travail des autres.


Pourquoi, me diriez-vous ? si je vous laissez le temps de parler.

Parce que dans le désert pourpre tout peut arriver et nous nous plions à sa force. A tout moment, notre mère nourricière peut décider de nous rappeler à elle, mais la tribu doit toujours continuer à tracer sa voie sur les sables. Nous ne sommes que d'humbles marcheurs, arpenteurs du relief accidenté de cette planète et des nombreuses épreuves que les factions qui y vivent nous font traverser.


Quel est notre but alors ? Pensez vous si subtilement, oui un peu de lèche n'a jamais fait de mal à personne...

Tout simplement par courir cette terre de feu, toujours et encore … LIBRE. Il n'y a pas de grand rêve qui anime la quête des nomades, pas de grandes envie de justice. Simplement une équité de chance pour tous. Si par nos actions et nos connaissances nous pourrions par exemple apporter de la nourriture seine, naturelle et revigorante tel que notre élixir des sables à toutes les tribus peuplant ce monde. Ainsi nous serions un lien entre tous les peuples, une brique du fragile équilibre qui nous octroie le droit de vivre.

Là est notre véritable objectif, être en trait d'union entre toutes les croyances, toutes les factions, toutes les formes d'être pensants dans lesquels la vie coule. Au seins même de la tribu, des visions différentes coexistent et c'est la que ce trouve la vérité. Pas simplement dans le regroupement de personnes semblables ne se posant pas de question.
C'est la confrontation de nos idées qui nous permet de voir plus clair.


Ce qu'il faut pour un rejoindre notre famille ….

Rien, en tout cas rien de spécial. Nous ne sommes pas une élite et ne voulons pas l'être. Nous ne revendiquons pas la connaissance d'une solution absolue pour vivre heureux.
Le minimum pour nous comprendre, c'est d'être ouvert, de savoir écouter, d'être suffisamment confiant pour ce laisser bercer par l'environnement parfois hostile qui nous entoure.

Nous avons notre propre code, la loi tribale. Que tous nous devons respecter, mais la justice n'est pas exercé par un, c'est tout la tribu qui lors des conseils des sables qui prend les décisions qui parfois s'imposent et personne n'est a l'abri. Moi même j'en ai fait l'apprentissage lors de mon passage sur Big Quake.

Pour les linguistes, nous avons aussi notre propre dialecte le Kalabinyä Elzigryä que nous pratiquons surtout entre nous, mais qu'il pourra être de bon ton d'apprendre au fur et à mesure. J'ai d'ailleurs encore pas mal de problème de grammaire à résoudre.

Un acte nous différencie tout particulièrement.

Notre attachement à nos convictions nous le marquons par l'abandon Iztlacoliuhqui, il est un tournant dans la vie de chaque nomade où nous savons au plus profond de nous que la sédentarité ne sera plus notre vie. Le passage de la Mort Froide sur nos corps, de laisse aucun doute sur la force qui nous anime.

Et c'est avec respect et confiance que demain nous suivrons ce rite de passage lors de l'abandon de Mescalpio.


Qu'est-ce qui nous guide, si nous sommes libres d'aller où nous voulons?

Tout simplement l'élément qui cadre toutes vie, ici haut. Les vents de la rouge qui nous poussent en avant ou nous laissent face contre terre. Chaqu'un des vents qui balaye la rouge a sa propre mélodie, ses dissonances intrinsèques et porte en lui une vitalité spécifique.
C'est eux que nous écoutons et qui parfois nous montre le meilleur chemin à prendre. Évidemment ce n'est jamais une dune sans vague qu'ils nous proposent de gravir, mais le destin est ainsi fait, rien n'est simple Olympus Mons ne s'est pas fait en un jour.

Ce que nous percevons lors de nos longues sortie à travers Mars, nous l'appelons le Chant des Dunes, par respect et pour évoquer la diversité qui peut en naître.


Notre mode de vie est simple, mais souvent peu envié par nos voisins.

Pour l'instant nous vivons dans ces bunkers désaffectés et peu salubres de la Firme. Même si nous tenons toujours a mettre notre touche personnel dans ces lieux par des tentures aux murs et des coussins au sol, cela reste très sommaire.

Pire, nous préparons notre départ pour vivre prochainement dans grottes profondes sous l'écorce martienne. Seul le minimum vital nous restera alors. Mais c'est ainsi que nous nous rapprocherons de la rouge et que nous pourrons nous lier avec les nombreuses tribus du désert.

A terme, nous espérons aussi de meilleur conditions de vie. Tout aussi spartiate, mais plus mobile. Tous nous avons développer nos talents d'artisan et cherchons des solutions techniques affin de réaliser notre titanesque projet : le Grande Caravane. Faite de modules indépendants pour chaque besoin vital de la tribu (eau, énergie, réparation etc... ) , elle nous permettra de sillonner les terres arides sans dépérir et en faisant profiter le plus grand nombre de notre expertise.

Biensûr, ces relations externes seront basé sur le commerce, mais jamais nous ne resquillerons nos prochains. Pour la survie de notre tribu, nous monnayerons nos services celon des principes de troc et en utilisant la monnaie tribal comme le Marché tribal de Yrael l'atteste déjà .


J'en finirais par le début.

Un jour trois terraformers libres ont pris leur destins en mains, rêvant d'un monde plus vaste que les simple frontières surveillées offertes par la Firme. Leurs noms sont gravés à tout jamais dans nos cœurs, mais malheureusement certaines de leur trace commence à disparaître de la rouge.

Rours le premier Teotuah de la Tribu, s'est emmuré vivant pour appeler vers le désert les artisans de l'Exode et seul son souffle parfois nous parvient.

MaelochXZ quand à lui creuse de jour un jour, une route toujours plus vivace pour la tribu. Nous l'écoutons avec respect et sera encore pour de nombreux cycle le poumons de notre famille.

Et enfin Fleshcrusher, le premier nomade a avoir initié son abandon. C'est en son honneur ce soir que je vous demanderez de lever votre verre. Il a réaliser aujourd'hui son dernier abandon celui à Tezcatlipoca. Nous ne le reverrons plus sous sa forme humaine.

A la santé de tout ceux qui ont fait ce que nous sommes. »

*Lève son verre d'élixir des sables en direction des étoiles, puis le renverse au sol*

_________________
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical 126420
Revenir en haut Aller en bas
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Empty
MessageSujet: Re: Le Trésor des Anciens du BOSS syndical   Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Icon_minitimeSam 22 Mai - 14:18

Acidalia


Le vent ne soufflait plus depuis des semaines sur cette vieille planète.
Certes cela aidait à la terraformation, aux voyages, mais ce dérèglement ne plaisait pas à tous, Mars était étrange ces derniers temps.

Ambactus avait convoqué les représentants de la communauté afin de faire une fois pour toutes son oratoire.
Harassé de demandes depuis des années au sujet des B.O.S.S, de ses croyances, du pourquoi d'Acidalia il avait décidé de profiter de ces Jeux pour mettre fin à ce questionnement incessant.

La foule était venue en masse ce jour-là, agglutinée dans la salle prévue à cet effet.
Certains portaient fièrement des banderoles à l'effigie de leur Boss, d'autres dormaient déjà, fatigués par les précédentes présentations, mais le vieux terraformeur n'était pas ici pour jouer.
Ses assistants temporaires lui massaient les tempes avant de relire quelques lignes du discours préparé pour l'occasion quand Ambactus se leva, presque fiévreux de haine.

-" STOP !
Je ne suis pas un orateur de foire! Je ne suis pas ici pour lire un texte!
La Foule présente ici désire autre chose que de belles fiches et des paroles de propagande!"

D'un coup de bras tous les petits papiers se mirent à voler dans la loge d'appoint.

-"Brûlez-moi ca ... Je nous mettrai à nu. Ils veulent nous connaître? Ils nous connaîtront."

Entendant son nom, Ambactus passa le grand rideau pourpre et fit face à quelques centaines de terraformeurs déchaînés.
La foule huait, sifflait, jetait roses et tomates, insultait ou bénissait, les appartenances et influences divergeaient même en ce lieu neutre et habituellement paisible.

Ambactus s'approcha du micro au centre de l'estrade, toussota doucement, quand sa cuirasse se mit à rougeoyer de plus en plus intensément, rendant pourpre ce qui restait d'humain sur son visage.
D'un coup il se mit à hurler, un cri inhumain sortit de ses entrailles!
On crut entendre "meurtre", "crève", et d'autres mots du même acabit, ce qui eût pour effet de calmer immédiatement la foule qui ne scandait désormais plus rien, tant la surprise fut grande.

-" C'est cela que vous pensez de nous ?
Pour vous Acidalia est une bande de sauvages assoiffés de meurtre, de sang, de douleur ?"

Il prit à parti un nouveau venu qui fit un signe de tête affirmatif, gêné.

_"Cette image, vous la véhiculez depuis des années, jusqu'à vous en persuader vous-même.
Mais Acidalia ... C'est tout autre chose.
Notre histoire est sombre et certains d'entre vous la connaissent déjà, ceux-là comprennent notre dessein, nos volontés, même s'ils les désapprouvent."

Il posa son micro sur le pupitre et s'assit sur le rebord de l'estrade, sa cape pourpre cachant son visage.

-"Acidalia c’est l’histoire d’un groupe de terraformeurs qui sentent que quelque chose de pas clair se passe sur cette foutue planète. Et qui changeront leur destin.

Il y a quatre années terrestres, une jeune terraformeuse combattait auprès de la communauté pour abattre une infâme créature, crée de toute pièce par le syndicat B.O.S.S

Elle ne se sentait pas si à l’aise qu’elle voulait bien le paraitre. Elle, sur Mars, avait pour objectif de développer ses compétences pour aider son prochain.
Nous étions dans l’ère des découvertes, un monde inconnu et hostile à conquérir.

Pas plus que ses congénères elle ne savait à quoi s’attendre sur cette planète hostile.
Elle avait presque tout oublié de sa vie passée. Presque.

Ce mal-être explosa en elle, le jour de la disparition de Grave-Digger.
Ne demandez pas pourquoi.
Le comment est établi, les anciennes archives peuvent en témoigner. Elle était tout proche de la bête, redoutant et admirant à la fois l’amas de chairs mortes entremêlées de métal subissant les assauts répétés des terraformeurs de la ZDV1.

A l’instant de sa chute, Grave Digger libéra des larves anciennes… l’une d’entre-elles, on n’a jamais compris comment, infesta cette terraformeuse.

Vous la connaissez, elle s’appelle Leeloo.
Et depuis cette époque elle n’a vécu que pour réhabiliter les B.O.S.S.
Eux savent vous réconforter et vous exhortent à vous rebeller contre cette Firme, impuissante et nuisible à la fois."

Se relevant, essuyant son front bosselé, il se dressa et annonça.

-"Acidalia, c’est l’engagement irrévocable d’un groupe dont chaque unité est unique.
Acidalia doit sans cesse convaincre et réunir ses enfants.
Acidalia recherche et développe les compétences de ses membres.
Acidalia, c’est une équipe soudée, dont les membres unissent leurs forces pour un même et seul but. Survivre.

Acidalia est la voie de la Fusion, l’honneur du Métal, l’Alliance des karmas.
Voilà l’histoire d’Acidalia. C’est la notre. Et la votre ?"

Il passa de table en table.

-"Nous serons votre bras le jour ou la menace se portera sur vos existences.
Nous sommes la révélation de votre conscience cachée. Nous sommes ceux qui agissent au vu et au su de nos ennemis communs.

Toi qui m'écoute. Toi qui doute. Oui toi… le jour venu tu comprendras ces mots. Sinon tu finiras comme tous ces cons, dans un caisson de stase mortuaire."

Remontant sur l'estrade, sa cuirasse se mit à rougeoyer, irradiant toute la salle.


-"Celui qui ne s’impose pas est un terraformeur inutile. Et les inutiles, on s’en débarrasse comme de nos déchets.
Voilà la vision d’Acidalia. C’est la notre. Et toi, tu vois quoi ?

Leeloo, Rahan, Elnahir, Bloodyman et moi-même formons les cinq piliers d’un nouvel ordre sur Mars.

Agarash, Marlyn Plott, Chikno, Lullabye, Lafougue représentent la stabilité d’un pentacle Karmique.

Kher, Tiouto, Kt, Arcanos, Masheen, Farenheit, Derek, Lenoich, Azael, Wassock, Boa29, Nightshadow sont nos soldats de l’Ombre.
Prêts à tout et toujours prêts.

On n’est pas là pour être gentils, encore moins avec vous. Arrêtez de cirer vos bottes de terraformation, et prenez la voie des B.O.S.S

Voilà les terraformeurs d’Acidalia.
Leur choix est défini. Et le votre ?"

Sa cuirasse n'irradiait plus, il avait fait son travail.
Désormais les choses étaient plus claires. Il quitta la salle et rejoignit ses Frères.

_________________
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical 126420
Revenir en haut Aller en bas
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Empty
MessageSujet: Re: Le Trésor des Anciens du BOSS syndical   Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Icon_minitimeSam 22 Mai - 14:20

Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Jeuirradie

Faut il vraiment croire aux 63 cases de notre vie d’Irradiés ?

C’est à vous de le décider, lancez les dés et rentrez dans l’histoire…

Mars est une gigantesque partie de vie, tout y est prévu, proposé par La Firme mais surtout y laisser sa peau. C’est sur le tracé en forme de spirale que nous allons dérouler notre vie pour arriver à faire connaissance de ce syndicat LES IRRADIES.

Positionner vous devant l’entrée du SAS :

Le départ était simple, des promesses d’un monde nouveau, d’une formule vite faite pour des crève-la-faim. Mes ancêtres, mes parents, esclaves de hier dans les mines du Sinaï qui se retrouvent sur Mars pour creuser, creuser le sol pour l’entreprise TEM La Firme avec de belles promesses mais aucun équipement pour se protéger des radiations.

Lancer les dès maintenant :

A la case 3, creuser toujours plus vite et toujours plus loin, Après bien des années à travailler pour La Firme, ils se sont servis de nous pour faire des expériences. Ma communauté a réussi à se cacher et à créer un monde parallèle. Les radiations les ont tués presque tous, pour se sauver, ils se sont terrés dans les entrailles de cette planète.

Ils auraient pu tomber sur le 4 avec un peu de chance, la case de la mort et finir dans une urne sur une rangée poussiéreuse d’un des grands ossuaires KIPINI en 5 démembrés pour façonner un possédé des Grands Anciens dans la souffrance du 7…

Mais c’est dans un puits, sur l’emplacement numéro 8 que mon clan LES IRRADIES s’est installés sous terre, très vite la faim, les maladies et représailles, les ont obligés à faire une sélection et à garder les meilleurs d’entre nous pour les plonger dans une semi-mort. Un jour avoir l’espoir de repartir sur la terre. Neutral, l’ordinateur était là pour nous protéger et nous garder en vie, malheureusement à bout de souffle, nous devons remonter de ce trou…

C’est au virage en 12 que l’on ma réveillée pour chercher de l’aide pour les sauver, j’avais été choisie, j’avais été réveillée, Je suis TURQUOISE la pierre précieuse de cette communauté, élue pour les sauver. Je devais me confondre avec les autres terraformeurs et chercher de l’aide…

J’ai sauté sur la case 16, pendant un an j’ai dirigé le syndicat TEM avec deux autres Boss. Mon agressivité était incontrôlable, je nukais régulièrement les autres syndicats, de guerre en guerre les radiations se propageaient sur cette terre, le vert était ma couleur, la douleur des autres mon support !

Le travail a repris et les guerres aussi…Une odeur d’encens est venue nous réveiller sur la case 16 Les Blackmonks, deux Moines de l'Ordre du Bouclier se sont imposés Talos et Trismegiste se sont installés dans les syndicats et la lutte c’est activée…

Des souvenirs bons ou mauvais j’ai voulu les oublier, mais au détour du chiffre 21 nous avons été tous été soudés pour combattre se monstre de Grave Digger dans une lutte acharnée nous l’avons tous terrassé et c’est en 22 que trône « Grave Digger souvenir ».

Les Blackmonks se sont de nouveau réveillé en 24 et Caldeira a rouillé… Le Bélier Marteleur géant a été pulvérisé dans la nuit…Et dans un Script au loin Les Blackmonks se sont enfermés et les portes se sont soudée, pour la Sainte Rotule et pour les Saints Ossements Reliques !

Sur 25 Boris Slavomir est entré dans le bar du forage et c’en était terminé pour MOI de la tranquillité, il était déterminé à tuer le clan des Irradiés en détruisant un vieux puits de forage en le dynamitant, prétextant qu’il était dangereux de s’en approcher et surtout radioactif. Le traître, la vérité, c'est qu'ils NOUS ont IRRADIES !!!!!!!!!!!

Le rêve du nouveau monde, une meilleure planète, ne pas pourrir Mars. Ils vont bien vite déchanter et fuir quand ils vont savoir ce qu'il y a dans le sol car même dans les rêves les plus fous ou dans des livres de 2ème génération, ils n'ont jamais vu ce que mes yeux et ce que mon peuple a vu ICI …

C’est dans mon garage en 28 que me suis enfuie pour sauver mon clan, dans les dunes et la poussière rouge comme le sang, je suis retournée vers le Silo, il était trop tard pour tous, ils étaient presque morts mais je devais vivre pour eux et pour tous Les Irradiés de Mars…

De détour en détour, de croisements en embuscades, pour se réchauffer c’est dans une grotte numéro 30 que j’ai retrouvé quelques colons qui étaient partis sur mes traces, cette grotte sera notre repère, la première pierre de notre clan et de ce Syndicat que j’allais ouvrir pour vous sauver des radiations…La Grotte Des Irradiés.

Et c’est en 31que j’ai signée ce pacte de métal avec le syndicat Indépendanza, ils sont nos frères de métal, ma fierté, ma délivrance…

Attention à chaque pas devant toi, en 32 la mort te surprendra, d’Echec Mission en Echec Mission il faut déjouer les pièges, sacrifier ta Foi ou alors prier les Grands Anciens pour qu’ils t’épargnent, mais tu découvriras que la vérité est ailleurs…

De dés en dés, tu traceras ton destin sur ce sol rouge, à moins qu’un challenge de terraformation au détour de la case 34 te soit proposé… Ou plutôt imposé alors tu supplieras de creuver ….

Le grand moment est arrivé quand La Firme a décidé qu’en 36 tu auras ta Caste toi l’Irradiée, tu vas pourvoir enfin proposer des poches de plasma un jour pour les sauver, l’affaire n’est pas encore réglée mais ta vie est tracée avec les tiens Les Irradiés, tu ouvriras sur les zones les comptoirs pour vendre un peu d’espoir…

Et de fil en aiguille, tu creuseras sagement comme un bon colon, pour attendre enfin la délivrance tu pourras te procurer des médocs si tu t’arrêtes sur le 37 pour stopper ce cracha noir qui c'est installé en toi.

Si tu as la chance d’avoir fait un SIX, tu décrocheras cette fiole de liqueur de crâne qui te fera avancer en 39 uniquement si tu veux bien l’avaler mais tu as le choix à ce moment là de devenir comme MOI une NECRO ou de retourner en 27 pour recommencer et relancer les dés de la vie…

La Firme ne stoppera pas ta vie du jour au lendemain en 40, mais elle t’imposera de l’artisanat 41, et si tu arrives en 42 tes cultures te nourrirons si tu veux manger et ne pas creuser, tu passeras ton tour et attendra un six pour repartir creuser ta propre vie…

La suite du Syndicat Les Irradiés n’est pas écrite, nous serons debout encore longtemps…Il faut tenir pour arriver en 63.

Il reste à compléter des cases, éviter les pièges sur les cases identifiées…L’enfer est partout sur mars du double As au double Six…

Tout cela a du exister, mais bien d’autres légendes enchantées nous ont tenus éveillés, beaucoup de colons ont disparu pour en témoigner mais Le syndicat Les Irradiés a su résister.

L’issue est simple pour vous si vous voulez continuer, il vous faudra appliquer «Travailler pour vivre et non Vivre pour travailler »

Alors lancez les dés…

@ Mars Irradié d’Enfer

_________________
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical 126420
Revenir en haut Aller en bas
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Empty
MessageSujet: Re: Le Trésor des Anciens du BOSS syndical   Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Icon_minitimeSam 22 Mai - 14:21

Vikings


Assis dans la pièce principale du bunker de commandement syndical, Vic, le Boss du syndicat Vikings, parait pensif. A l'extérieur les vents radioactifs venus de Big Quake balaient la surface.
Dans la pièce voisine les principaux responsables du syndicat se préparent pour la réunion qui doit bientôt commencer. Wisecow étudie les derniers rapports d'entrainement de ses commandos, Abeille termine le bilan des dépenses d'entretien du matériel et l'artilleur fait le point sur les dernières constructions de drones. L'adepte n'est pas encore arrivé, toujours occupé à se recueillir auprès des grands anciens.


Vic repensait au chemin parcouru depuis la création du syndicat. Ils n'étaient plus nombreux les membres fondateurs, beaucoup avait fini par succomber à la dureté de la Rouge, mais il régnait en ce lieu la même envie de réussite qu'à l'origine. Beaucoup de choses lui revenaient en mémoire.

Ce nom déjà...Les Vikings...A leur arrivée sur Mars ils étaient quelqu'un à venir des contrées nordiques Terrienne, les plus anciens terraformeurs avaient surnommés ces nouveaux colons "Les Vikings". Ces origines communes, ce nom qui leur rappelait les anciennes croyances de leurs ancêtres firent se rapprocher certains de ces nouveaux arrivants. Ils avaient tous une histoire semblable. Les guerres incessantes, la violence perpétuelle, la quête absolue de pouvoir de certains hommes avaient fini de transformer la Terre en un enfer où la liberté n'était plus qu'un mot sans grande signification. Beaucoup avaient protesté contre ces gouvernements corrompus mais la répression fut sanglante. Croyant encore à un monde meilleur ils avaient décidé de participer au projet de colonisation de Mars mené par une entreprise mystérieuse, La Firme.

C'est ainsi qu'ils s'étaient rencontrés. Les premiers temps furent difficile ; la survie dans ce nouveau monde, se faire une place au milieu des plus anciens...


La nostalgie gagnait Vic. Il avait été celui qui avait impulsé la création des Vikings mais il était également le dernier des membres fondateurs...Arkel, Jeff, Mualig...Tous avaient disparu depuis bien longtemps. Mais avant ces tragiques pertes les réussites furent nombreuses.
Ils étaient vite devenus si nombreux qu'un autre syndicat chargé d'accueillir les nouveaux arrivants fut créé : "Aube Rouge". Wisecow, Matt, Charybdes...Beaucoup de Vikings passèrent là bas à leur arrivée.

Puis vint le temps des rencontres. Les Razorbacks. Des amis, des frères qui savent pouvoir compter l'un sur l'autre. Un pacte de métal, l'un des plus anciens sur la Rouge, fut scellé entre eux, signe de leurs engagements respectifs à se soutenir selon les coutumes martiennes.

Un bruit de Sas s'ouvrant et se refermant aussi vite sortit momentanément Vic de ses pensées. L'adepte venait d'arriver. Vic ne put s'empêcher d'esquisser un sourire en l'entendant pester contre ce vent qui abimait son scaphandre. Vic retomba dans ses souvenirs.

Les temps actuels étaient calmes mais ce ne fut pas toujours le cas. Les Vikings avaient eu à faire face à de nombreuses menaces. Ils avaient eu à subir les assauts des drones du Bouclier noir les accusant de détenir des objets ésotériques. Puis ce fut au tour des B.o.s.s. eux mêmes de les attaquer afin de détruire d'hypothétiques items pouvant
entraver leurs plans. Mais cette attaque ne fit que renforcer la volonté des Vikings de lutter aux côtés des autres syndicats contre la créature B.o.s.s., Grave Digger. Vic le secret...C'est sous cette appellation que plus tard ces mêmes B.o.s.s. essayèrent de convaincre Vic de les rejoindre en lui offrant un de leur Sceau. L'absence d'intérêt manifesté par le chef Vikings mit fin à cette approche.

Inconsciemment un nouveau sourire apparu sur le visage de Vic. Un épisode particulier lui revenait en mémoire. L'ancien adepte des Vikings fut un jour exposé à une puissante éruption solaire alors qu'il tenait en main certains items ésotériques. Un phénomène unique se produisit alors : ces yeux devinrent noirs, une force jamais égalée s'empara de lui et même les plus puissants commandos martiens qui tentèrent de l'arrêter furent balayés. L'adepte devient de plus en plus fou et décida d'incanter la puissante rouille
suprême sur un des syndicats ayant tenté de l'arrêter. Le grand ordonnateur lui même failli intervenir pour contrôler l'adepte enragé. Sa folie le poussa à détruire sa propre concession jusqu'à épuisement. Il ne fut plus jamais le même après cela et un jour sans avertir personne il disparu... Personne n'a revu cet adepte depuis.

Une voix résonna depuis la pièce voisine. La réunion était sur le point de commencer. Il était temps de rejoindre des Co-syndiqués.

En se levant Vic ne pouvait qu'être fier du chemin parcouru mais quel serait leur futur. Nul ne le savait vraiment. L'objectif des Vikings de créer sur Mars un monde plus juste était-il vraiment réalisable ? N'allait-il pas se heurter aux volontés de La Firme, certainement plus intéressé par les profits possibles en ce lieu que par le bien être de ses
employés ?

Beaucoup d'épreuves et d'obstacles se dresseront encore devant eux et il faudra faire preuve d'une grande volonté pour parvenir à imposer les idées Vikings.

_________________
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical 126420
Revenir en haut Aller en bas
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Empty
MessageSujet: Re: Le Trésor des Anciens du BOSS syndical   Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Icon_minitimeSam 22 Mai - 14:21

La Fougue Noire


Un homme vêtu comme un moine avec un long manteau noir et une sorte de capuche lui cachant presque la moitié de son visage s’avance vers la foule assez nombreuse comme à son habitude dans le bar du forage puis sort une espèce de vieux manuscrit qui semblait avoir fait son temps. Il retire ensuite la toile montrant aux yeux de toute l’intégralité de son visage. Se tenant devant les Terraformers dont la plupart il les voyait pour la première fois, il commence à lâcher quelques flots de paroles avec anxiété.

« Mes très chers Terraformers… » ; Dit-il d’une voie très faible et tremblante.

« Permettez-moi de me présenter à vous en quelques mots, je suis Theking97421, le Boss actuel du syndicat La Fougue Noire. Si je me tiens devant vous en ce jour, c’est pour vous contez l’histoire de son seul et unique syndicat dans le cadre des Jeux Olympus de Mars qui m’a fois m’a l’aire très divertissant » ; Termine t-il avec le poids du stresse qui commence enfin à tomber.

Ainsi, il ouvre son vieux manuscrit et parle d’un ton plus haut avec un air plus confiant. Il débute la lecture de son texte.

« Il y a plus de deux ans de cela, un petit être vert qui vivant parmi les milliers d’humains ou autres espèces non répertoriés comme il y en a tant sur Mars, eu l’idée de créer bien plus qu’un syndicat, un groupe de personne, que dis-je une équipe soudée et assez compétente capable de réaliser un projet qui lui tenais à cœur. Un projet qui lui permettrait d’attiser sa curiosité mais bien plus important encore, répondre à ses nombreuses questions. Ce Terraformer qui malgré sa petite taille, avait un tempérament de feu et une grande personnalité, il nomma le syndicat : La Fougue Noire. Un bien étrange nom, n’est-ce pas ?! Cela pouvait paraître égoïste pour certains d’avoir mentionné son propre nom dans le titre mais qu’importe, ce qu’il fit quelque temps après fut remarquable. Excusez-moi, je m’égare un peu, revenons à nos moutons. Je disais donc qu’il l’intitula La Fougue Noire. Mais quel était donc la signification de cette appellation ?! C’est bien plus tard que j'en compris le sens.

Depuis ses débuts, notre groupe a beaucoup évolué dans les bons comme dans les mauvais moments de la vie sur Mars. Nous avons été confrontés à des conflits qui nous as permis d’accumuler de l’expérience, ces parties sombres de l’histoire de notre syndicat nous as également permis de mûrir et c’est grâce à cela qu’aujourd’hui nous sommes toujours un syndicat actifs et unis. D’ailleurs nous avons même un surnom : Les Fougueux et une petite citation qui la suit de temps à autres Fougueux un jour, Fougueux pour toujours.

Comme la plupart des syndicats existant sur Mars, nous prônons la cohésion, l’esprit d’équipe, la solidarité, l’entre-aide et la loyauté. Nos valeurs ne sont donc pas si différentes d’un syndicat à un autre. Nos atouts restent l’expérience et l’homogénéité de nos membres, en effet après plus de deux ans d’existence sur Mars, nous restons un syndicat actif et dynamique et ceux là même si nous restons dans l’ombre mais pour combien de temps encore ?! Nous avons dans nos rangs quelques anciens qui ont en quelque sorte un rôle de patriarche puisqu’ils nous apportent leurs expériences, leurs connaissances et leur vécu depuis leur arrivé sur cette planète. Ils sont également une source d’information pour les nouveaux membres présents depuis peu de temps sur la rouge et qui sont en manque de repère sur le sol hostile où ils viennent de poser leur premiers pas. Enfin, nous ne sommes affiliés à aucune cause, à aucune croyance ce qui fait de nous un syndicat neutre et pacifiste.

Chaque syndicat a certainement un objectif à atteindre et le notre sera sans nul doute difficile à réaliser mais il n’est pas dans notre nature d’abandonner aussi facilement, nos actions passés peuvent en témoigner. En outre, le but que nous nous sommes fixé est d’entreprendre des recherches plus poussé sur les fameuses Battetlesuit Pacificators en essayant d’obtenir le plus d’informations possible que ceux mentionner dans les registres de la firme par le Major Chimalli. Nous savons bien évidemment que le chemin sera long et semer d’embûche mais nous ferons de notre mieux pour concrétiser nos recherches, qu’importe le temps que cela nous prendra.

Enfin pour terminer, La Fougue Noire c’est un mode de vie, un style de vie, où chaque membre apporte sa pierre à l’édifice, au groupe. Avec le temps nous sommes même devenus une famille. Nous ne prétendons pas tout savoir mais nous avançons sur Mars du mieux que possible, d’ailleurs il nous reste tant de mystères à découvrir. Le fondateur de ce syndicat nous a légué sa fougue et ses espoirs, c’est à nous de faire de notre mieux pour les réaliser.»

Sentant l’atmosphère devenir de plus en plus lourd et voyant quelques Terraformers sur le point de s’endormir, l’homme termine avec une dernière phrase.

« Eh bien voilà, je ne suis pas fan de long discours mais j’ai essayé au mieux de vous racontez l’histoire de mon syndicat, j’espère en tout cas vous avoir montré une autre facette de La Fougue Noire.»

Il ferme son vieux manuscrit puis part en direction de la sortie avec un léger sourire sur le visage.

_________________
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical 126420
Revenir en haut Aller en bas
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Empty
MessageSujet: Re: Le Trésor des Anciens du BOSS syndical   Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Icon_minitimeDim 25 Juil - 12:20

[ 18/07/2010 20:00 ] Post de Voxterm : Vote !
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Jomboss1
Terraformers attablés au Bar du Forage !
Vous voyez défiler devant vous l'élite des BOSS syndicaux de notre ZDV1.
Au delà de vos propres croyances, vous avez écouté avec attention les discours.


Votez pour le BOSS qui vous aura convaincu:

■ Jeje et la création de la Garde Noire
■ Turquoise et le Jeu des Irradiés
■ Ambactus et la Fusion du Métal d'Acidalia
■ Fmarie et l'Alambic du Collectif
■ Theking97421, Lafouguenoire et les recherches Chimali
■ Bababybel et le livre sacré du Prieuré-Martellus
■ Djaba et le Leonus de Laregia
■ Stilgar et la Tribu du désert, les Nomades
■ Vic et le secret de l'Adepte des Vikings

[ 18/07/2010 20:20 ] Post de Voxterm : Vote !


Période de réactivité terminée. Les Grands Anciens observent vos choix :

■ Turquoise et le Jeu des Irradiés
■ Stilgar et la Tribu du désert, les Nomades
■ Fmarie et l'Alambic du Collectif
■ Ambactus et la Fusion du Métal d'Acidalia
■ Bababybel et le livre sacré du Prieuré-Martellus
■ Jeje et la création de la Garde Noire
■ Djaba et le Leonus de Laregia
■ Theking97421, Lafouguenoire et les recherches Chimali
■ Vic et le secret de l'Adepte des Vikings

[ 23/07/2010 10:46 ] Post de Leeloo : Récompense JOM BOSS Répondre

Post de : Leeloo
L'écran Voxterm diffuse normalement ses programmes. Pas d'interruption programmée.

Un attroupement se forme au centre du bar, des nombreux terraformeurs semble se disputer la place.

A l'écart, j'observe la meute, on dirait des animaux. D'ailleurs, il faut les traiter comme des animaux.

Être BOSS implique une responsabilité que finalement peu de terraformeurs peuvent assumer. La gestion, le verbe sont les atouts d'un BOSS puissant, d'un BOSS performant.

Une épreuve JOM a voulu départager les quelques inscrits. Déjà ceux-là sont au dessus de la mélée. Ensuite, les terraformeurs ont voté, et ils ont voté Turquoise, ID 104.

"Turquoise, je te remets ici même un trophée. C'est de loin le moins imposant de tous, mais c'est aussi le plus significatif.
Tu as, depuis longtemps prouvé ta valeur.
La menace se précise et nous serons fiers de savoir qu'un BOSS comme toi mènera ses troupes à la bataille."

"Elle est notre élue, honorons Turquoise en ce jour final des JOM."

Contrairement aux jours précédents, je ne quitte pas le bar, je m'assois simplement et j'attends. Une lueur étrange dans le regard.

[ 23/07/2010 11:00 ] Post de Voxterm : JOM
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical JOM_Anneau


"Anneau ancien JOM"
Remis au valeureux Terraformer turquoise pour sa vaillance dans l'épreuve du Trésor des anciens !

■ BhoooooooOooOoo ! Ce participant a triché ! Il est de mêche avec des factions puissantes ! C'est honteux !
■ Bravo ! Bien ! Très bon ! (respect et satisfaction du bon déroulement des épreuves et du courage des participants)

_________________
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical 126420
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Empty
MessageSujet: Re: Le Trésor des Anciens du BOSS syndical   Le Trésor des Anciens du BOSS syndical Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Trésor des Anciens du BOSS syndical
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives Martellus :: Archives :: JOM 2010-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser