Archives Martellus
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Archives Martellus

Forum lié au Martellus, Syndicat de T.E.M. la firme.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Réfléxion mythologique

Aller en bas 
AuteurMessage
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Réfléxion mythologique Empty
MessageSujet: Réfléxion mythologique   Réfléxion mythologique Icon_minitimeLun 10 Mai - 6:36

Post de : Warick
les independants vous parlent

depuis quelques temps nous avons fait des raprochement entre la mythologie et notre environnement
Ceci a été plein d'enseignement
Nous savons que d'autres ont fait ces mêmes recherches et on diffuser des infos sur le bar (merci SPQR) toutefois nous avions été beaucoup plus loin.
En effet les analogies et les ensignements du passé doivent guider nos pas sur cette planète inospitalière ou les évènements s'enchainent

Le début de l'ère 6 Mictlan a été pour nous bien que tardivement par rapport à certain déclencheur.
Mictlan un mot clé et tout devient limpide
recherche dans nos bases de données

MictlantecuhtIi et Mictlancihuatl
De Mictlan, lieu des morts et tecuhtli, seigneur, ou cibuatl, femme, dame. Couple divin qui règne sur l'ENFER du NORD, le séjour des âmes dans les ténèbres et les périls. Ils sont le plus souvent représentés le visage décharné.

la mythologie aztèque...
voyons plus profondément
La signification exacte et les attributs de Quetzalcoatl (dieu principal aztèque) ont varié sensiblement entre les civilisations et au cours de l'Histoire. Quetzalcoatl était souvent considéré comme le dieu de l'étoile du matin et son jumeau, Xolotl, celui de l'étoile du soir, en fait la planète Vénus. En tant qu'étoile du matin, Quetzalcoatl était aussi connu sous le titre de Tlahuizcalpantecuhtli, littéralement « le maître de l'étoile de l'aube ». Il était aussi considéré comme l'inventeur des livres et du calendrier, comme celui qui avait offert donateur du maïs à l'humanité, et quelquefois comme le symbole de le mort et de la résurrection. Quetzalcoatl était aussi le dieu tutélaire des prêtres et son nom était le titre porté par le grand prêtre des Aztèques.

La plus grande partie de la Mésoamérique croyait en un monde cyclique. La période courante était ainsi considérée comme le cinquième monde, les quatre précédents ayant été détruits par un déluge, le feu et d'autres catastrophes. Quetzalcoatl se serait rendu à Mictlan, le monde souterrain, et y aurait créé, avec l'aide de Cihuacoatl, le cinquième monde de l'humanité à partir des OS des races précédentes, utilisant son propre sang pour leur infuser une nouvelle vie.

Pour les Aztèques, la vie après la mort dépendait de la façon dont l’individu était mort. Tandis qu’une personne qui mourrait à la guerre, en couches ou lors d’un sacrifice allait au ciel, celui qui était mort de mort naturelle allait au Mictlan, monde des ténèbres, où il devait passer par neuf étapes redoutables (faim, soif, dépeçage,…) avant d’accéder à la paix.
La période courante était ainsi considérée comme le cinquième monde, les quatre précédents ayant été détruits par un déluge, le feu, des inondations et d'autres catastrophes. En tant que l'un des quatre dieux créateurs, il joua un rôle déterminant dans ce mythe des cinq Soleils.

« Au commencement était Ometecuhtli, seigneur de la Dualité qui s'était façonné lui-même et qui apparaissait à la fois sous des aspects mâle et femelle comme Ometeotl et Omecihuatl. Les quatre Tezcatlipoca étaient la progéniture du couple cosmique.

Le Tezcatlipoca rouge, appelé Xipe Totec (le Dieu Ecorché), était associé à l'est, le Tezcatlipoca bleu ou Huitzilopochtli au sud, le Tezcatlipoca blanc ou Quetzalcoatl à l'ouest, et le Tezcaytlipoca noir (seigneur du Ciel nocturne) au NORD. Il convient de leur ajouter le dieu de la Pluie Tlaloc et la déesse de l'eau Chalchiuhtlicue.

Ces divinités s'engagèrent dans une lutte cosmique du pouvoir qui mena à la création de cinq et à la destruction de quatre ères successives ou Soleils - chacun était identifié à des formes particulières de cataclysmes qui marquaient leur fin. Tezcatlipoca dirigea le premier Soleil qui s'appelait 4 Jaguar. Au bout de 676 ans, Quetzalcoatl jeta Tezcatlipoca à l'eau et la terre fut dévorée par les jaguars.

C'est au cours du deuxième Soleil 4 Vent, présidé par Quetzalcoatl, que Tezcatlipoca prit sa revanche sur ce dieu en le détrônant, puis fut emporté par un gigantesque ouragan. ère 6 ??? ère des tornades !!!

Le troisième Soleil, 4 Pluie, dominé par une pluie de feu, fut dirigé par le dieu de la Pluie Tlaloc. Quetzalcoatl envoya une pluie de feu qui consuma la terre et marqua la fin de cette ère. Ensuite vint le quatrième Soleil 4 Eau, associé à la déesse de l'Eau Chalchiuhtlicue. Il se termina par une inondation du cosmos et les êtres humains se transformèrent en poissons.

Ces mondes imparfaits furent suivis par la création du cinquième Soleil, qui est notre monde actuel.

Le cinquième Soleil fut créé à Teotihuacan, au moment où le dieu Nanahuatzin se lança dans un grand brasier et se transforma miraculeusement en Soleil Levant. Mais il demeurait immobile. Les dieux offrirent alors leur sang pour que l'astre pût bouger. Voilà pourquoi le cinquième Soleil est connu comme 4 Mouvement. Cette genèse explique que c'était seulement par le sacrifice que l'univers pouvait continuer à vivre chez les Aztèques. Il ne s'agissait toutefois que d'une concession temporaire des dieux, étant donné que même le cinquième Soleil serait détruit par un tremblement de terre. »

En fait Quetzalcoatl « se serait rendu à Mictlan, le monde souterrain, et y aurait créé, avec l'aide de Cihuacoatl, le cinquième monde de l'humanité à partir des os des races précédentes, utilisant son propre sang pour leur infuser une nouvelle vie ». Par ailleurs, Quetzalcoatl était aussi assimilé à Ehecatl et Tlaloc, respectivement dieux du vent et de la pluie.

faites des recoupements avec les differents évenements
les ossements, les armures, les statuettes azteques
Le nord pour l'enfer ----> voir les events

Ensuite viennent les moines

Hermès Trismégiste (qui signifie « trois fois grand ») est le nom grec d'un personnage légendaire, qui aurait été un prêtre égyptien du dieu Thot, assimilé après sa mort à ce dieu même, mais dont l'authentification historique reste une énigme discutée. Dans la croyance populaire, Hermès passait pour avoir écrit la Table d'émeraude (dont on sait aujourd'hui qu'il s'agit d'un texte arabe du IXe siècle), ce qui fait de lui le fondateur mythique de l'Hermétisme et un des maîtres à penser des alchimistes médiévaux. Il passait également pour être l'auteur du Corpus hermeticum, un recueil de textes dont on sait aujourd'hui qu'ils datent des premiers siècles après J.C.
Hermès Trismégiste, mosaïque de la cathédrale de Sienne


L'épithète « Trismégiste » est censé venir de la croyance selon laquelle Hermès aurait vécu trois vies. Mais beaucoup y voient un écho de la conception tripolaire du cosmos propre aux alchimistes, qui considèrent le monde comme un agencement de trois principes (le principe « Sel », le principe « Soufre », et le principe « Mercure »). D'autres cependant réaffirment la conception de la Renaissance, selon laquelle il fut un personnage historique ; l'archéologie moderne permet d'identifier un pharaon qui répond avec assez d'exactitude aux critères entretenus par la légende.

Plus tard, Baudelaire l'attribuera au diable dans Les Fleurs du mal (Au lecteur) :

« Sur l'oreiller du mal c'est Satan Trismégiste
Qui berce longuement notre esprit enchanté »


De la même façon, Apollinaire, faisant écho au texte de Baudelaire, évoquera la métamorphose du poète en un arlequin trismégiste dans le poème Crépuscule (in "Alccols") :

« L'aveugle berce un bel enfant
La biche passe avec ses faons
Le nain regarde d'un air triste
Grandir l'arlequin trismégiste »

Selon des sources Traditionnelles Hermès, Mercure et Thot sont les trois noms de la même entité. L'adjectif trimégiste rappelle le principe fondamental de l'Univers : Création, Conservation et Evolution (symbole du Triangle A,U,M).

rapport entre trismegiste et thot (mythologie égyptiene)

Dans la mythologie égyptienne, Thot est le nom grec de Djehouti (ou Thehuti), le dieu lunaire de Khemenou (Hermopolis Magna).

Représenté comme un ibis au plumage blanc et noir ou comme un babouin, Thot capte la lumière de la lune, dont il régit les cycles, à tel point qu'il fut surnommé « le seigneur du temps ».
Puis vient talos, gardien de la crète ancienne et père d'éphïstos gardien des enfers (encore)

Il apparait maintenant évident que les moines sont des êtres sombres intimement liés à l'enfer et envoyés par l'ordre du bouclier noir
Qui sont nos ennemis les boss ou les moines sombres des enfers??

Il faut savoir ou nous allons
Les indépendants partagent ses informations avec vous pour que tout le monde puisse savoir
C'est important.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
Réfléxion mythologique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives Martellus :: Archives :: Archives anciennes-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser