Archives Martellus
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Archives Martellus

Forum lié au Martellus, Syndicat de T.E.M. la firme.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Inconcevable situation

Aller en bas 
AuteurMessage
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Inconcevable situation Empty
MessageSujet: Inconcevable situation   Inconcevable situation Icon_minitimeVen 7 Mar - 0:54

Transmission arrivée depuis Titan.

** silence**

La destination vers Titan était l’une des raisons d’être du Convoyage. Une des missions.
Cette grande expédition, l’une des plus compliquées, des plus impossibles est devenue, une fois achevée, autant une nouvelle impasse qu’un phare dans les ténèbres.

A l’arrivée, cet Azur cristallin impressionnait nos rétines, ces couleurs et ce froid pur nous confortait.
Mais le désespoir et la peur ont arrachés ces belles parures.
Nous avons beaucoup appris ici sur Titan, bien que piégés dans une section du complexe fortifié.
Piégés et retranchés pour survivre dans ces murs cyclopéens.

Nous pensons détenir enfin la vérité sur une partie de ce que représente La Firme, une des grandes questions de notre planète qui perdure mais dont nous n’en comprenons pas le sens fondamentalement.
Pourquoi ?

Quelque chose dans ce long processus mettant des siècles et des siècles de l’histoire de l’homme à contribution comme esclaves ou initiés s’est bloqué, c’est ce que nous ressentons plus que ne le comprenons.
A ce moment il est tout aussi vraisemblable que les forces en actions continuent, tout simplement parce que nous n’avons pas la compréhension nécessaire face aux faits.

Les grandes machines continuent de fonctionner mais certaines sont en partie détruites a l’exemple de Jörmungandr.
Tout le plan originel est devenu bancal et nous sommes là, piégés. Nous sommes toutes et tous piégés.

La portée des informations que nous avons pu récolter dans les salles du Bunker Père bâti ici sur Titan reste fragmentée. Parcellaire mais glaçante comme ce lieu.

Un tas de données morcelées car nos investigations sont sans cesse contrariées par des vagues d’attaques que nous devons repousser. Nous avançons de salles en salles en érigeant des barricades, seul le métal tue l’assaillant.
Encore et toujours le métal, ici plus que jamais érigé comme culte.

Le moindre bruit attire les démons, d’ailleurs quel nom leur attribuer ? Lire un simple document focalise des ressources extrêmes, épuise toute l’énergie du groupe qui fait cercle autour de celui qui mémorise tout ce qu’il est possible de trouver.

Marcher sur les gravats fait autant de bruit que d’écrire.
Ecrire ici tue, parler tue, respirer tue.

Il y a des salles sans oxygène, des couloirs mortels. Nous avons du réfléchir et améliorer nos équipements afin que le rejet du carbone devienne le plus silencieux possible. Même passer en circuit fermé sans rejet afin de devenir invisible. Nous devenons l’escadron Ichtic.
Nos lourds scaphandres sont modifiés aussi pour encaisser les chocs des mêlées lorsque submergés les hurleurs viennent s’empaler sur nous. Nos chaussures sont plombées et recouvertes de fibres pour atténuer le bruit de chaque pas.
C’est à devenir fou et nous craignons de perdre la raison.

En nous regardant nous avons eu la même pensée, nous ressemblons de plus en plus au Pilon. Non par le Dogme mais dans l’apparence, nous devenons bardés de fer, avec des pointes, des angles qui blessent.
Une nouvelle théorie est en discussion. Est ce que la genèse du Bouclier a sa naissance ici, dans les avaries mortifères de ce Bunker titanesque ? Difficile à prouver et pourtant, le meilleur exemple étant l’Ordre du Bouclier.
Nous avons de façon naturelle adapté nos scaphandres à la survie contre les hurleurs et sommes soudés dedans.
L’Ordre du Bouclier, un nom destiné.

Nous ressemblons plus à l’Ordre du Bouclier qu’au Pilon pourtant dérivé.
Comment dater la catastrophe sur Titan ? Qui a lancé ces bombes ?


Chercher des vivres pour alimenter la cantine du Kiosque, du matériel de réparation pour souder nos scaphandres, consolider notre position par des séries de sas……. Nous en sommes devenus hagards et blêmes.
La place forte 144 résiste pour le moment et chaque jour l’un de nous consolide encore et encore notre « maison ».
Les forces restantes journalières sont mises dans la recherche du savoir, trouver de nouveaux documents mais les dimensions de ce lieu sont hors de proportions, des kilomètres à explorer.
Il faut établir des campements relais ce qui nous rapproche aussi de l’histoire des morgues.
Est il toujours en vie ? Est ce le même mal qui rôde ici ?

Oui nous sommes piégés.
Ce que beaucoup appellent la grande expérience est au delà d’une grande expérience.
Ce n’en est pas une.

Von Dobrshejewiser est devenu fou depuis longtemps, peut être se doutait il de quelque chose. Il nous a permis toutefois de parvenir jusqu’ici avec l’odyssée du Sépulcrum.
Se maintenir en vie, ralentir son vieillissement a un prix, il le paiera fatalement mais qui pourrait l’en blâmer ?

Notre place forte est un Kiosque, heureusement beaucoup de systèmes sont encore opérationnels.
Nous espérons que sa masse et son blindage nous permettra de survivre encore assez de temps.

Le Convoyage avait une théorie que nous avons tous pu vérifier en effectuant les sauts de départ vers le Sépulcrum et le saut de descente vers Titan. La lumière des étoiles !


Notre système solaire n’est plus entouré des référentiels que nous connaissions.
Il n’y a presque plus d’étoiles, elles sont éteintes. Le cosmos devient froid.


Les théories de l’axe décalé de Mars sont donc faussées. Notre système solaire est piégé et nous avec lui, on peut dire aussi qu’il est préservé de l’ère de la dégénérescence. S’il est préservé de la fin de l’univers nous sommes aussi préservés.
Les machineries ont toutes eues un rôle à jouer pour sauvegarder notre système solaire. Un jour la dernière étoile s’éteindra dans l’univers sauf notre soleil, captif aussi comme nous, dans son état.


Et alors, quelle suite ?

Les machineries éviteront elle la compression ? Ceci a t’il été anticipé et prévu ?
L’énergie sombre n’existant plus, quel sera le devenir de l’homme ?
A quoi tout ceci sert il ?
Ces questions sont effrayantes et la situation est inconcevable.

Depuis le Kiosque, nous obtenons les images corroborant les théories du Convoyage, les étoiles ont toutes en partie disparues et l’espace devient noir. Il n’est plus lumineux comme les anciennes images et livres.
Constaté lors des sauts mais confirmé par les appareillages d’analyse, nous sommes atterrés.

Il y a donc, bel et bien, une chose que nous appelons le bouclier qui entoure notre système solaire.
Que se passerait il si nous tentions de le traverser avec le Sépulcrum ? D’en franchir sa barrière protectrice ?
D’aller de l’autre coté ?
D’aller derrière le bouclier ?

Le Charon envoie toujours dans les Zones de Vivances depuis les grands champs de guerre terrestres des victimes comme des soldats, des sacrifiés aussi et des choisis.
Générations après générations nous nous succédons.
La peur mécanique est écrasante d’autorité. Les légendes du lieu Storthes sont réelles et font partie de notre histoire mais nous ne sommes pas en fin de compte lobotomisés dans un même cauchemar.
Non !
Nous marchons ici dans l’acier, nous foulons des lacs de propane, nous ne sommes pas dans un des jardins de Storthes.

Chaque lieu a eu son importance, comme l’île de l’assemblage qui est un des nombreux exemples. Le Guatemala, Désolation Island bien plus récente que moi qui suis daté de la seconde guerre.
Et les milliers d’autres endroits, tous fascinants, souvent dérangeants.
Ils tissent ce pourquoi nous marchons.

Au Convoyage, comme les autres, nous avons tous été crachés par le Charon vers une Zone depuis différentes époques.
Nous sommes, au Convoyage, nombreux à être nés dans l’année 1900 mais aussi dans l’année 1800.
Certaines femmes ont été débarquées alors qu’elles ne parlaient qu’une variante du Nahuatl, en provenance du XIV eme siècle. Et que dire du Sire et des travaux qu’il réalisa.
Combien de pauvres gens furent terrorisés lorsqu’ils s’éveillèrent dans leur caisson ? Tous, nous le pensons, effrayés comme nous.

Le Martyr du Kaolin, lui aussi mentionne la poudre de farine sur la pierre de cuisson.
Qui d’autre a compris et quel camp au final dirige la Zone ? A mon départ la guerre sur terre s’étalait sur les continents mais depuis ?

Si le Charon continue d’envoyer sur les Zones des surveillants mélangés avec les esclaves c’est que la théorie de l’axe faussé tient toujours.
Nous sommes probablement dans le présent, et l’humanité est au gouffre.

Nous n’avons pas localisés les cuves de transfert et vu l’état dégradé du lieu, il est abandonné depuis de nombreux cycles.
Tuer Paine ne changera rien et ce n’est pas d’ici que nous pourrons envoyer un Convoyeur pour tenter de le raisonner avant son geste.

Mars doit cacher d’autres secrets, difficiles à trouver.
Nous nous accrochons toujours à la piste des structures, surtout celle qui est prédominante et typique. L’art Aztèque.
Les Codex imposés, les bâtiments, nombreux sont les rattachements.
Nous avons longtemps cru au leurre mais il y a autre chose derrière tout ceci.
La Firme est l’appellation qui est la plus répandue mais elle a portée d’anciens noms par le passé.

Frères du Convoyage, ce message est en cours d’émission et vous le capterez bientôt ce que nous espérons.
Nous nous sommes fourvoyés, ici la mort règne, nul espoir ne réside ici.
Nous ne savons plus qui dirige, ce qui fait de nous tous des proies.

Ce rapport se termine en mis en garde !
Nous avons vu quelque hurleurs flotter ou voler et même partir dans l’espace.
Ils semblent suivre les particules laissées par le Sépulcrum.

Si notre inquiétude se confirme, les hurleurs viendront vous envahir et il n’y a que des questions ouvertes sur la réaction de Colossus ou de Mars.

Nous laissons des marqueurs sur les parties explorées, nous les signons désormais CEI144.
Convoyeurs Escadron ICHTIC 144.


Nous nous arc-boutons en l’espoir d’être aussi solides que l’Ichtic pour continuer à nous enfoncer à la recherche de nouvelles informations.
Si nous perdons ce combat, conservez la foi dans les Codex, l’acier tue.
Si nous perdons ce combat, comprenez Ordre du Convoyage que la peur qui nous étreint dans cette place fait que notre esprit recherche la foi, au détriment du triage.
Nous sommes fatigués, épuisés.

** silence**

Natsha, ma grande n’oublie jamais que tu es la plus belle chose qui me soit arrivé dans une grande douleur commune, quoi qu’il advienne je pense à toi…

** silence**

Tu dois avoir foi en l’acier..

** silence**

Ils passent au travers des murs, ils dansent dans la vague lumineuse..
Ils sortent aussi du sol, cours.



Lammar CEI144

Inconcevable situation Archiv27

_________________
Inconcevable situation 126420
Revenir en haut Aller en bas
 
Inconcevable situation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives Martellus :: La Rouge :: Bestiaire-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser