Archives Martellus
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Archives Martellus

Forum lié au Martellus, Syndicat de T.E.M. la firme.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 MC HELLISH

Aller en bas 
AuteurMessage
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

MC HELLISH Empty
MessageSujet: MC HELLISH   MC HELLISH Icon_minitimeVen 7 Mar - 3:58

Nous connaissons la genèse du MC HELLISH.
M pour motorcycle et C pour club.

Il fut fondé par Haefen Paine qui fut transbordé avec l’insertion de la seconde génération du programme TEM.
Né au Texas et passionné de la marque Harley-Davidson, ce soudeur professionnel assemblait des machines technologiques pour Electrodata Division en Californie.

Il possédait déjà son propre MC en 1964. Un MC fondé et transmis par son père, Earl Haefen, un vétéran de la guerre des Philippines. Le MC ASWANG, nom choisi par Earl qui en tant que président du club était porté sur le mysticisme et le rejet de toute autorité.
La guerre, n’ayant pas amélioré son état.

Le MC ASWANG au TEXAS était ce qui s’appelle un MC 1% et comptait plus de 30 bikers.
Earl officiait plus en prédicateur qu’en président habituel de club.
L’une des obligations pour adhérer au MC était en premier d’avoir une moto, si possible de marque Harley-Davidson, modifiée et préparée pour aller vite.
Une des raisons de l’adhésion était « le grand déluge » prochain et que, une vitesse élevée alliée à une foi inébranlable dans d’obscures croyances pouvaient les sauver.

Haefen Paine grandit dans cette ambiance. Aussi bagarreur et porté sur l’alcool que l'était son père il vivait lui aussi dans la crainte des Dieux, seuls capables à ses yeux de lui couper ses ailes, sa vitesse.
Lui retirer sa liberté et la possibilité d’échapper au déluge.
Paine était un mécanicien hors pair, formé à la bonne et ancienne école.

Celle où l’on construit sa moto soi-même, moteur compris et que chaque vis, chaque rivet soit modelés par les mains. Apprendre à fondre une culasse, un piston, une bielle et rouler avec eux durant des années et aimer sa machine.

Paine obtint un contrat de travail sur une chaîne de montage d’Electrodata Division. Les MC permettent souvent de faire travailler des membres. Un contrat de travail en bon ordre « nettoie » un homme et apporte un sésame social d’intégration.
Sur les chaînes de montage, Paine modifia toutefois plusieurs pièces. Porté par ses démons intérieurs il exécuta avec brio des adaptations sur certains gabarits. Estimant que la destinée de tel objet, de telle carte électronique ou de tel châssis serait bien plus performante selon sa vision.

Nous savons que les pièces falsifiées de Paine font partie de l’assemblage de l’étage numéro 2.

Haefen Paine semble avoir résisté à la peur mécanique ou peut-être avoir développé certains dons.
Le programme Mother ne fonctionnait pas sur lui, son Bunker ne répertoriait pas ses entrées et ses sorties.
Un fantôme pour Colossus.
En dehors du système comme de rares autres colons.

Paine ne travaillait pas sur les chantiers mais améliora son scaphandre de survie et explora en Betrayal son nouveau monde.
Refaisant dans cet enfer glacé ce qu’il faisait dans son ancienne patrie. Vivre en marge.

C’est au cours d’une de ses longues explorations que Paine découvrit un dépôt matérialisé de Betrayals.
Un des stocks transbordés de la seconde guerre mondiale.
Une grande partie de ces véhicules avait comme chargement sur leur plateau des pièces détachées 43WLC et 43WLA Harley-Davidson.

Paine prit cette découverte comme un grand signe, la plus grande preuve possible à ses yeux, que tout ceci attendait sur la roche gelée sa venue. Il ne pouvait en être autrement. Tout ceci avait un sens !
Voyage après voyage, Paine s’isola dans un bunker relais de DMZ et y rassembla toutes les pièces détachées de 43WLC et de 43WLA.

Il mit quelques années pour remonter une vingtaine de Harley.
Les pièces manquantes, Paine les façonna et les forgea de ses mains.

Avec une tendresse toute paternelle, Paine passait un chiffon gras tous les jours sur ses Harley mais il n’y avait toujours aucune trace de carburant. Tout était prêt pour démarrer un de ses monstres et déchaîner l’enfer mais pas de carburant pour remplir un seul réservoir.

Un autre problème venait des roues. Le caoutchouc était craquelé, fendu. Paine sentait que quelque chose lui échappait au sujet de l’effritement. Il ne fit pas directement le rapprochement avec le transbordement mais se focalisa sur le froid régnant au-dehors, responsable à ses yeux de la dégradation des roues des Harley.

Paine reprit son bâton de pèlerin et un Betrayal.
Il écuma les Zones de vivances et visita aussi certaines tribus des DMZ. Il réclamait du carburant avec ses yeux fous.
Personne n’avait de carburant et personne ici n’avait de roues de motocycles.
Les tribus s’habituaient aux venues de Paine.

La seconde révélation s’offrit à lui après une nouvelle errance dans le désert rouge.
Au détour de la grande dune, au lendemain d’une nuit glaciale, Paine vit un Terrorpod très abîmé.
Ses pattes avaient été arrachées et il pissait son fluide noir par de nombreux tubes mis à nu.

Paine ressenti le Karma Azur du Terrorpod s’affaiblir de seconde en seconde et compris d’un coup que corrompre cette grande énergie lui permettrait de s’affranchir du carburant tant recherché.

Il ne savait pas comment s’y prendre, mais percevait une source d’énergie à la place de ce que ressentaient les autres colons, quelque chose qui part au-delà du terme sacré.

Paine mit le Terrorpod agonisant dans son Betrayal et fonça à son bouclard.
Ainsi débutèrent ses premiers travaux sur l’obtention de l’énergie Azur.

Paine était Karmiquement pourpre, fortement ancré dedans.
Il refit le tour des nombreuses personnes qu’il avait croisées durant toutes ces longues années.

Son bouclard accueillit la lie de l’humanité présente sur la rouge, des paumés, des révoltés, tous affranchis de Colossus.
D’anciens Adeptes, d’anciens Commandos, d’anciens chirurgiens, tous se mirent à appeler Paine « le Père »

Les 43WLC et les 43WLA furent démontées pour former les futures 43WLF (F pour Father).
Paine aidé cette fois de ses nouveaux membres dessina de nouveaux plans.
Les 43WLF furent pratiquement assemblée sur des Terrorpods. Une osmose d’acier, de fluides et de Karma corrompu.
Les roues devinrent inutiles, la moto flottait dans son propre champ gravitationnel.

La turbine propulsait l’engin grâce au convecteur désacralisé. L’énergie Karmique pourpre du pilote brûlait celle du Terrorpod, le convecteur désacralisé transformait cette science irresponsable en une énergie terrifiante de par les nombreuses lois violées.

Ces machines nouvelles, mues par l’énergie Karmique corrompue et de la souffrance des entités furent nommées par Paine « HELLISH » ce que l’on peut traduire par «épouvantable».

Paine dessina de nouvelles couleurs pour son MC.
Le MC HELLISH.

L’histoire est longue. Cette bande de ravageurs roulant ou plutôt volant sans fin pour échapper au déluge peut remplir de nombreux ouvrages.
Mais un jour Paine sembla vidé de ses propres forces.
Pour le MC, ce fut le jour noir.
Son président ne pouvait plus tenir un guidon et ne pouvait plus guider ses membres.
Il cessa de respirer et son œuvre fut maintenue par ses fils spirituels.

Nous savons que le corps de Haefen Paine repose désormais dans un grand sarcophage, quelque part dans les DMZ.
Nous savons aussi qu’il est incomplet.
Chaque membre du MC préleva sur le corps de Paine un morceau qu’il enchâssèrent dans un globe en verre épais.
Ils raccordèrent à ce globe les durites des souilles du Terrorpod.


Lorsqu’un HELLISH est en fonction, les organes ou les ossements de Paine sont brassés par le fluide noir dans le globe.
Chaque HELLISH possède un globe avec une relique de Paine.
Chaque membre du MC HELLISH jure que les possibilités des montures sont accrues grâce au pouvoir du père brassé dans son globe.

A notre ère actuelle, le MC HELLISH a évolué. Les anciens membres passent la Barrière de Métal et cèdent ainsi leur monture aux futurs membres. La jeunesse a fait évoluer les codes et les accords passés.
Les couleurs du MC ont encore été modifiées. Des accords ont été passés avec les B.O.S.S SCRAPERS qui semblent bien connaître la légende Haefen Paine.

Les membres du MC HELLISH portent désormais comme couleurs le crâne B.O.S.S sans la mention, peint en blanc au lieu de noir. Le sigle 1% est affiché sur le crâne. Les lettres MC sont dans une roue de pignon de boite de vitesse sur fond rouge et HELLISH ferme le blason.
Deux grandes ailes d’aigle couleur terre de sienne cintrent le tout.

Nous pensons qu’une partie restante de La Firme a passé un accord avec le MC HELLISH.
La bande de motards serait susceptible d’être envoyée dans les grandes guerres mais nous ne connaissons pas la base de l’échange.

MC HELLISH Archiv51

_________________
MC HELLISH 126420
Revenir en haut Aller en bas
 
MC HELLISH
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives Martellus :: La Rouge :: Bestiaire-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser