Archives Martellus
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Archives Martellus

Forum lié au Martellus, Syndicat de T.E.M. la firme.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Majot CHIMALLI - Journal 9

Aller en bas 
AuteurMessage
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Majot CHIMALLI - Journal 9 Empty
MessageSujet: Majot CHIMALLI - Journal 9   Majot CHIMALLI - Journal 9 Icon_minitimeJeu 6 Mar - 22:48

Battlesuit Pacificator 49 Journal de Bord 9

10:20 am Consternation.


La Firme fait toujours bien les choses et je suis fier de protéger ses membres.

Une photographie trouble (comme si elle avait été mal prise exprès) montre la section au complet des HBM.
Six au total, dans ce qui semblait être un Bunker rempli d’instruments de laboratoire. Je peux voir des sortes de Moines bizarres s’affairer autour.

L'un d'eux a l'air grand et fort. On dirait qu'il a un fléau, une sorte de boule à pointes comme l'on en voit dans des livres historiques.... C'est quoi ce cirque ?


Six armures noires avec une croix blanche gothique sur un bouclier en métal soudé à l’avant de la carcasse.
Six aberrations génétiques fabriquées pour un bain de sang. C’est le seul visuel qui accompagne le briefing approuvé par la Firme.
HBM, humain biologiquement modifié, même pas vivant, juste des troopers ultra-agressifs morts au combat et enchâssés dans des armures particulières, réactivés à base d’un mélange électrique et chimique, des saloperies de zombies.
Ce qu’il faudrait trouver c’est l’endroit d’où ils proviennent, d’ailleurs on parle de Mars.


Je lis attentivement le seul fait d’armes sur le terrain de ces fantômes mécaniques :
Les six HBM furent observés pour la première fois la veille de l’assaut des contreforts de l’ancien volcan ETNA, renommé depuis lors le Mont Rouge.
Les divers rapports retrouvés (ou fabriqués) montrent que six Battlesuits noires avec une croix d’acier soudée peinte en blanc sur le devant arrivèrent la veille de l’offensive au camp 402 de réserve.


Les observateurs relatent que le silence s’est installé dès leur arrivée.

D’ordinaire, les hommes se motivent, chassent leurs peurs et mangent ensemble avant un combat qui s’annonce âpre.
Les HBM ont jeté un malaise certain dans un camp qui comptait exactement 1527 hommes et 24 blindés lourds.
Ils ont traversé le camp, hiératiquement, dans sa longueur pour entrer sous un énorme abri fait de toile tendue, tout au fond de la base éphémère.

Ils dégageaient une angoisse sourde et minèrent le moral du camp entier. Le climat général s’améliora légèrement au moment où les six armures sombres furent dissimulées derrière les toiles de camouflage, dans les derniers retranchements du camp 402.
Le lendemain l’offensive débuta à 6:00 am.
Des 1527 hommes présents dans le camp seuls quatre survécurent.

Quatre survivants atrocement mutilés et les six HBM.

D’après le rapport des soldats rescapés, les HBM ont semé la mort autour d’eux pendant plus de vingt-quatre heures.
Criblés d’impacts de balles, certaines parties de leur Battlesuit chauffées au rouge sous le feu nourri des obus qu’ils recevaient, ils fauchaient des vies par centaines, broyant et carbonisant avec une sauvagerie qui n’appartenait plus au règne humain. Ils continuaient encore le lendemain à brûler des corps sans vie. Ils exterminèrent pratiquement à eux seuls, pendant ces sordides heures, une armée entière.
La guerre fut gagnée par le Cartel Mostra, une victoire éclair.
La Firme à cette époque fut pratiquement disloquée.
Les six HBM furent rembarqués et emmenés Dieu sait où. C’était il y a dix ans.

Je relis à nouveau les indications affichées sur l’écran de ma console.
Pour la première fois depuis ma jeune carrière, je me sens affreusement vulnérable.
La sensation que le bout de viande embroché sur la pique c’est moi !

_________________
Majot CHIMALLI - Journal 9 126420
Revenir en haut Aller en bas
Liubei
Grand Ordonnateur Archiviste
Grand Ordonnateur Archiviste


Messages : 4033
Date d'inscription : 19/04/2010

Majot CHIMALLI - Journal 9 Empty
MessageSujet: Re: Majot CHIMALLI - Journal 9   Majot CHIMALLI - Journal 9 Icon_minitimeDim 10 Aoû - 23:44

10:20 am Consternation.


La Firme fait toujours bien les choses et je suis fier de protéger ses membres.

Une photographie trouble (comme si elle avait été mal prise exprès) montre la section au complet des HBM.
Six au total, dans ce qui semblait être un Bunker rempli d’instruments de laboratoire. Je peux voir des sortes de Moines bizarres s’affairer autour.

L'un d'eux a l'air grand et fort. On dirait qu'il a un fléau, une sorte de boule à pointes comme l'on en voit dans des livres historiques.... C'est quoi ce cirque ?

Six armures noires avec une croix blanche gothique sur un bouclier en métal soudé à l’avant de la carcasse.
Six aberrations génétiques fabriquées pour un bain de sang. C’est le seul visuel qui accompagne le briefing approuvé par la Firme.
HBM, humain biologiquement modifié, même pas vivant, juste des troopers ultra-agressifs morts au combat et enchâssés dans des armures particulières, réactivés à base d’un mélange électrique et chimique, des saloperies de zombies.
Ce qu’il faudrait trouver c’est l’endroit d’où ils proviennent, d’ailleurs on parle de Mars.

Je lis attentivement le seul fait d’armes sur le terrain de ces fantômes mécaniques :
Les six HBM furent observés pour la première fois la veille de l’assaut des contreforts de l’ancien volcan ETNA, renommé depuis lors le Mont Rouge.
Les divers rapports retrouvés (ou fabriqués) montrent que six Battlesuits noires avec une croix d’acier soudée peinte en blanc sur le devant arrivèrent la veille de l’offensive au camp 402 de réserve.

Les observateurs relatent que le silence s’est installé dès leur arrivée.

D’ordinaire, les hommes se motivent, chassent leurs peurs et mangent ensemble avant un combat qui s’annonce âpre.
Les HBM ont jeté un malaise certain dans un camp qui comptait exactement 1527 hommes et 24 blindés lourds.
Ils ont traversé le camp, hiératiquement, dans sa longueur pour entrer sous un énorme abri fait de toile tendue, tout au fond de la base éphémère.

Ils dégageaient une angoisse sourde et minèrent le moral du camp entier. Le climat général s’améliora légèrement au moment où les six armures sombres furent dissimulées derrière les toiles de camouflage, dans les derniers retranchements du camp 402.
Le lendemain l’offensive débuta à 6:00 am.
Des 1527 hommes présents dans le camp seuls quatre survécurent.

Quatre survivants atrocement mutilés et les six HBM.

D’après le rapport des soldats rescapés, les HBM ont semé la mort autour d’eux pendant plus de vingt-quatre heures.
Criblés d’impacts de balles, certaines parties de leur Battlesuit chauffées au rouge sous le feu nourri des obus qu’ils recevaient, ils fauchaient des vies par centaines, broyant et carbonisant avec une sauvagerie qui n’appartenait plus au règne humain. Ils continuaient encore le lendemain à brûler des corps sans vie. Ils exterminèrent pratiquement à eux seuls, pendant ces sordides heures, une armée entière.
La guerre fut gagnée par le Cartel Mostra, une victoire éclair.
La Firme à cette époque fut pratiquement disloquée.
Les six HBM furent rembarqués et emmenés Dieu sait où. C’était il y a dix ans.

Je relis à nouveau les indications affichées sur l’écran de ma console.
Pour la première fois depuis ma jeune carrière, je me sens affreusement vulnérable.
La sensation que le bout de viande embroché sur la pique c’est moi !

_________________
Majot CHIMALLI - Journal 9 126420
Revenir en haut Aller en bas
 
Majot CHIMALLI - Journal 9
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives Martellus :: La Rouge :: Bestiaire-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser